Comment réussir sa rééducation du périnée ?

L’accouchement est réussi et le bébé se porte bien. C’est désormais le moment de prendre soin de vous. Cela passe par un entretien du corps pour lui donner la forme qu’il a perdue.

La rééducation du périnée figure parmi les activités que les femmes entreprennent pour restaurer leur corps, légèrement perturbé par l’enfantement.

Pourquoi faire une rééducation du périnée ?

Le périnée est un ensemble de muscle existant aussi bien chez l’homme que chez la femme. Chez la femme, sa fonction est de soutenir les organes situés au niveau du petit bassin (utérus, vagin, rectum, vessie). Sa solidité implique que ceux-ci sont bien maintenus.

Bien que le périnée soit extensible, il n’est pas épargné par la pression du poids du fœtus au cours de la grossesse. Pendant cette dernière et après l’accouchement, les muscles du périnée s’affaiblissent considérablement. On conseille donc aux femmes d’effectuer des exercices de rééducation pour y remédier.

Ces exercices sont à suivre rigoureusement parce qu’un périnée fragilisé peut faire beaucoup de dégâts. Au moment de reprendre les rapports sexuels, si le périnée est encore fragile, il peut influencer les sensations ressenties.

Les prolapsus et les fuites urinaires sont également des conséquences d’un périnée affaibli par l’accouchement. Pour ne pas s’exposer à tous ces risques, il est donc important d’effectuer une rééducation du périnée après son geste.

Cette rééducation concerne aussi les femmes ayant accouché par césarienne. Dans ce cas, une rééducation est d’autant plus importante parce que l’épisiotomie fragilise fortement le périnée. Il faut aussi rappeler que dans le cas de l’accouchement par césarienne, il n’est pas obligatoire d’attendre une cicatrisation complète avant de commencer une rééducation. 

Les différents exercices effectués lors de la rééducation périnéale vont servir à fortifier cet ensemble de muscle. Généralement, il s’agit de faire des contractions des muscles du vagin et de l’anus.

En quoi consiste la rééducation du périnée ?

La rééducation du périnée commence généralement entre 6 et 8 semaines après l’accouchement. Les séances de rééducation sont prescrites par le gynécologue-obstétricien ou la sage-femme au cours des consultations postnatales.

Il est également possible d’opter pour les services d’un kinésithérapeute. Dans tous les cas, il est important de se renseigner sur les méthodes et techniques pratiquées par chaque professionnel de santé. La patiente pourra ainsi choisir le type de rééducation périnéale le plus adapté à ses besoins et à sa situation personnelle. Les spécialistes recommandent différents exercices pour muscler à nouveau le périnée.

Exemple d’exercice de rééducation périnée par Tena France :

Source : https://www.youtube.com/watch?v=gcYAJT-87WE

La plupart du temps, le toucher manuel est suffisant pour renforcer le périnée. Il arrive cependant qu’une sonde vaginale soit nécessaire.

Les sondes vaginales servent à stimuler et à renforcer la tonicité du périnée. Elles sont conseillées après que la grossesse et l’accouchement aient fortement sollicité le périnée.

Les sondes vaginales sont aussi conseillées lorsque la rééducation manuelle s’avère insuffisante. Ces sondes s’utilisent de 2 manières. Il y a une méthode passive, dans laquelle la sonde agit seule pour renforcer le périnée. La méthode active demande à la nouvelle maman d’effectuer des exercices de relâchement et de contraction du périnée, en présence de la sonde.

Il existe plusieurs autres techniques qui vous permettront de réussir votre rééducation du périnée. Le tout est d’en discuter avec votre spécialiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *