Les activités sportives pendant la grossesse

Le sport est connu pour être un vecteur de santé et d’épanouissement du corps mais aussi de l’esprit. Mener donc des activités sportives est très bénéfique, quel que soit le temps qu’on y consacre par jour ou par semaine. C’est encore plus le cas durant certaines périodes de la vie comme la grossesse.

En plus d’éviter des aliments ciblés et pouvant avoir un rôle néfaste sur la santé de la mère et de l’enfant, une activité sportive durant la grossesse permet de bien se sentir et d’attendre en toute sérénité la venue de l’enfant.  Faire du sport enceinte a donc une influence directe, et ce sont des études qui le disent, sur le temps de travail ainsi qu’il offre une meilleure récupération a l’accouchement.

Aussi bien la force mentale de la mère que la santé du bébé sont donc impactés par le sport durant la grossesse. Mais quels sports choisir durant la grossesse ?

Les sports recommandés lors d’une période de grossesse

Femme enceinte, retenez juste que tous les sports à intensité modéré et doux sont fortement encouragés. La santé de la mère et de l’enfant n’en seront qu’impactés. A intensité modéré, vous pouvez donc faire de marche, du vélo, de la natation. Ces sports améliorent la capacité d’oxygénation ainsi que les échanges entre le bébé et sa future maman. 

Vous pouvez aussi faire des exercices du plancher pelvien pour réduire les risques de déchirure à l’accouchement. Vos muscles du périnée seront donc plus forts pour retrouver vigueur et tonicité dès la naissance du bébé. Cela vous épargne des risques d’incontinence et d’hémorroïdes même durant votre grossesse.  Ce sont donc des exercices de vie, que la femme soit enceinte ou non.

Vous pouvez aussi vous adonner à des exercices d’étirement ou stretching comme le yoga, très efficace pour gagner en souplesse de l’esprit et du corps. Cela vous permettra de faire face à des situations inconnues et changeantes. Néanmoins, il est recommandé de pratiquer du yoga réservé à la femme enceinte, le yoga prénatal.

Les cas de contre-indications

Il est important de prévenir la sage-femme ou votre médecin avant de faire du sport en état de grossesse. Il existe en effet des contre-indications pour le sport durant la grossesse. Il s’agit entre autres des cas de retard de croissance intra-utérin, l’hypertension de la grossesse, mais aussi des cas de saignements vaginaux, de rupture prématurée des membranes,  de contractions précoces ou de perte de liquide amniotique.

sport pendant grossesse

Il est également interdit de faire du sport sur la grossesse dans le cas d’un cerclage, d’ouverture du col, de pré éclampsie, de placenta prævia après la 28ème semaine, mais aussi dans les cas de toutes maladies cardiovasculaires ou respiratoires graves.

Les cas d’anémie sévère, de malnutrition de grossesse gémellaire ou multiple après vingt-huit semaines sont aussi inclus.

Des recommandations avant la pratique du sport enceinte

Avant de pratiquer du sport, une femme enceinte doit boire beaucoup d’eau. Cela vous aidera à éviter la déshydratation. Il faut aussi éviter le sport en haute altitude ou dans un environnement humide et chaud.

Dans de telles conditions, vous pouvez vous retrouver vite en manque d’oxygène, toute chose mauvaise pour la femme enceinte ainsi que pour son futur enfant.

Il faut aussi éviter les sports d’équilibre et de contact car ils contiennent tous des risques de chocs et de chutes. Portez de bonnes chaussures afin de maintenir fermes vos chevilles et votre dos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *